Tout ce que vous devez connaitre sur les Fauteuils Club par Fauteuil Club Mania

La fabrication d’un club par Fauteuil Club Mania !

La structure : il faut qu’elle soit solide donc on utilise du pin massif. A déconseiller l’aggloméré (ce sont des particules de bois, extrêmement fragiles et cassantes).

Ensuite on évite les sangles, qui au fil des années vont se détendre, il faut des ressorts.

Il existe donc 2 sortes de ressorts :

  • Le « bi-conique » dit « ressort du tapissier » il a la forme d’un cône, comme il est en hauteur, lorsque l’on s’assoit, on s’enfonce. C’est pour cela que l’on parle d’assise suspendue. Le tapissier les pose un par un, tenu par de la corde à guinder.

  • Le « Nozag » qui est en longueur, c’est une évolution qui nous a permis de proposer une assise plus ferme et un gain de temps pour la pose. C’est deux sortes de ressorts sont un choix pour votre confort.

Autrefois, vous aviez le crin, la plume, maintenant, on vous propose de la mousse, attention à sa qualité, elle doit être en polyuréthane et à mémoire de forme (HR haute résilience). Elle est aussi une évolution, puisqu’elle permet une meilleure tenue du cuir car celui-ci est plus tendue, et elle vous permet de choisir sa densité en fonction du confort que vous souhaitez pour votre fauteuil club. Les densités de mousse vont de 19 à 45 kgs. La densité de la mousse de la mousse joue sur le confort, et sur la durée. A l’assise, c’est elle qui travaille le plus car elle reçoit tout le poids du corps, il faut donc une densité minimum de 35 kgs.

Le revêtement, sera en cuir mouton appelé «  basane » pour garder son authenticité et la tradition. C’est un cuir naturel, difficile à travailler, il n’est pas souple et devient rare et cher. La peau fait 1m2, beaucoup de pertes. Il en faudra entre sept et neuf selon les modèles pour faire un fauteuil.

Pendant que le menuisier débite et assemble sa carcasse bois, la couturière choisie les peaux, fait ses tracés à l’aide des patrons, ensuite ses découpes et confectionne les housses d’assises.

Lorsque le tapissier récupère la carcasse bois, il va poser les ressorts de votre choix, couper la mousse. Ensuite, il va mouiller le cuir, pour bien le tendre au niveau du devant et de l’arrière du dossier, mais aussi sur les accoudoirs, qui viendront ensuite se fixer sur la carcasse. Il faudra attendre qu’il sèche. Il mettra les clous un par un à l’arrière. Il teintera le cuir, il faudra encore attendre qu’il sèche. Et là, il va le cirer et le patiner à la main, de la couleur que vous avez choisie. Il faudra deux couches de cire de votre choix, puis une couche de cire noire pour le patiner et une couche de cire incolore pour lui donner son côté unique avec ses beaux reflets.

Nous avons évolué au niveau des cuirs, comme nous vous l’expliquions lors dans notre dernier article, mais, pour un vrai fauteuil club, seul le mouton est admis, afin de pouvoir y retrouver toutes les marques de vies qui font son charme, plis, verrues, cicatrices, marbrures, tous les autres cuirs, lui enlève son charme et il devient banal.

Vous l’aurez compris, la fabrication du fauteuil club chez Fauteuil Club Mania reste un métier physique. C’est de l’artisanat. Il faudra vingt heures de travail pour un fabriquer un fauteuil club.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *